BLOG

La diversification alimentaire

Ce terme peut faire peur, mais signifie que votre bébé va commencer petit à petit à manger autre chose que du lait. La question est de savoir quand, comment, quoi et en quelles quantité ? Nous vous aidons à y voir plus clair, grâce aux conseils de Pauline de Voghel, diététicienne nutritionniste spécialisée en diététique pédiatrique.

La diversification… oui mais quand?

Tout d’abord il est important de savoir que : « Selon les recommandations actuelles (OMS, UNICEF, CEDE, IBFAN, ESPAGHAN…) rien ne justifie la diversification alimentaire avant 6 mois parce que le lait maternel ou maternisé (préparation pour nourrisson) est l’aliment exclusif de l’alimentation de bébé en bonne santé.

Il apporte en effet à lui seul tous les nutriments en quantité et qualité dont il a besoin. Ensuite, le reste l’aliment principal de 6 mois à 1 an (le temps que l’alimentation solide prenne petit à petit le relais sur les tétées) et un aliment important jusque 1 à 2 ans. » (P.deVoghel)

« Quand on propose de commencer à 4 mois, c’est plus pour être en ligne avec notre rythme de vie, avec la rentrée en crèche… mais pas par besoin. » (P.deVoghel)

Les recommandations sur l’âge idéal changent régulièrement, ne vous étonnez pas si une amie qui a eu un bébé avant vous a procédé différemment.

Votre pédiatre reste la personne de référence pour discuter en détails de « quand » il est préférable de commencer. Cela variera en fonction des besoins de votre bébé, de sa santé et de votre rythme de vie.

Par où commencer la diversification ?

Quand vous avez décidé de commencer, choisissez un légume, que vous donnez pur 2 à 3 jours d’affilés pendant le repas de midiCuisez-le idéalement à la vapeur, mixer-le et ajoutez un peu d’eau de cuisson pour avoir une texture très lisse. « Pas de légume en conserve à cause de leur haute teneur en sel qui n’est pas tolérée par leurs reins encore fragiles et immatures. » (P.deVoghel*)

Si vous ne voyez aucun symptôme d’allergie ou d’intolérance, vous pouvez passer au légume suivant. Les symptômes d’allergie peuvent se manifester par des petits boutons sur la bouche, les fesses ou par une mauvaise digestion, des crampes, etc…

En douceur

On ne le dit pas assez, mais il faut avant tout donner envie à votre bébé de passer à autre chose que le lait. Il se peut qu’il ne comprenne pas tout de suite ce que vous attendez de lui. « On commence petit à petit en douceur. Ce n’est pas grave si ce ne sont que quelques cuillères durant les premières semaines. On commence par les légumes. Les légumes racine avec leur goût sucré aident à l’acceptation des légumes (carotte, panais, betterave…). On passe ensuite au potimarron, au fenouil et finalement aux légumes feuille (chou, épinard, bette…). » (P.deVoghel*)

Les panades que vous préparez peuvent être conservées 24h au frigo ou congelées en petits portions pour plus tard. Notez qu’on ne réchauffe jamais une deuxième fois une préparation.

L’étape suivante: les féculents et les fruits

Lorsqu’il mange bien ses légumes, vous pouvez introduire les féculents dans les proportions suivantes: 1/3 féculents 2/3 légumes ou ½ féculents ½ légumes pour les plus gourmands. Votre pédiatre, sur base de la courbe de votre bébé pourra vous orienter vers la proportion idéale.

Environ un mois après les légumes, vous pouvez procéder de la même manière avec les fruits pour le goûter. Cuits dans un 1er temps pour retirer un peu leur acidité et faciliter leur digestion, ensuite vous pourrez les donner crus, toujours mixés bien entendu.

Préparez les fruits juste avant de les servir car la Vitamine C s’oxyde très vite. Ne pas ajouter de sucre ou de biscuit. Si votre bébé est gourmand, préférez de la pâte d’amande, un avocat ou des châtaignes.

Et finalement les protéines animales

Vers 7 mois, vous pouvez ajouter 10 gr de viande/poisson/œuf par jour et passer au lait 2ème âge. À 1 an vous pourrez passer à 20gr de viande. Nous vous invitons à peser ce que représente 10gr, vous allez être surpris !

Voici un mini planning créé par Pauline qui peut vous aider :

  • 3x / semaine viande : poulet, dinde, bœuf, porc (éviter viandes grasses et salées)
  • 2x / semaine poisson : cabillaud, lotte, saumon, hareng, maquereau, sardine, truite,… restez vigilants aux terrains allergiques
  • 1x/ semaine œuf : ½ œuf cuit dur (blanc et jaune) restez vigilants aux terrains allergiques
  • 1x / semaine : jour « végétarien » sans viande poisson œufs

Vers 8 mois, votre bébé devrait avoir fait le tour des fruits et légumes les plus courants et devrait commencer à manger de plus grandes quantités (200à 300 gr). À compléter avec un biberon de lait si besoin (si panade <200gr).

Et les allergies dans tout ça?

Il existerait une fenêtre d’introduction des aliments potentiellement allergisants avant les 11 mois, mais là-dessus aussi les professionnels de la santé changent régulièrement d’avis (certains disent avant 8 mois). Les allergènes principaux sont : les fruits à coques (amandes, noisettes, noix etc), le cèleri, les céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine), les œufs, le soja, le lait, la moutarde, les graines de sésame, le lupin, les poissons, les crustacés, et les mollusques.

La liste officielle se trouve ici https://www.health.belgium.be/fr/Node/22924

Maintenant amusez-vous, variez les textures, les goûts….

Lorsque votre bébé mange un peu de tout entre 9 et 12 mois, commencez à varier les textures. Pour passer à une texture moins lisse, vous pouvez écraser grossièrement les ingrédients.

Vers 13 mois, vous pouvez donner des tout petits morceaux. Chaque enfant est différent et va évoluer à son rythme, certains veulent des morceaux alors qu’ils n’ont pas encore de dents, d’autres refusent autre chose que la panade lisse. Nous vous conseillons de vous armer de patience et de beaucoup d’humour, parfois c’est explosif ! N’hésitez pas à laisser votre bébé prendre les aliments avec les doigts, laissez-le faire des expériences, ça fait partie de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *