Conseils

Les conseils de Pauline de Voghel

*diététicienne nutritionniste spécialisée en diététique pédiatrique (agréée I.P.L. et H.U.D.E.R.F)

 

🌱 DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE:

Grâce à Pauline de Voghel*, nous allons vous donner quelques conseils indispensables pour bien comprendre ce qu’est la diversification alimentaire. Un terme qui peut faire peur mais qui signifie simplement que votre bébé va commencer à manger autre chose que du lait.

La diversification… oui mais quand?

Tout d’abord il est important de savoir que : « Selon les recommandations actuelles (OMS, UNICEF, CEDE, IBFAN, ESPAGHAN, …) rien ne justifie la diversification alimentaire avant 6 mois parce que le lait maternel ou maternisé (préparation pour nourrisson) est l’aliment exclusif de l’alimentation de bébé en bonne santé.

Il apporte en effet à lui seul tous les nutriments en quantité et qualité dont il a besoin. 
Ensuite, le lait maternel ou maternisé « lait de suite » reste l’aliment principal de 6 mois à 1 an (le temps que l’alimentation solide prenne petit à petit le relais sur les tétées) et un aliment important jusque 1 à 2 ans. » (P.deVoghel*)

« Quand on propose de commencer à 4 mois, c’est plus pour être en ligne avec notre rythme de vie, avec la rentrée en crèche… mais pas par besoin. » (P.deVoghel*)

Les recommandations sur l’âge idéal changent régulièrement, ne vous étonnez pas si une amie qui a eu un bébé avant vous a procédé différemment. 

Votre pédiatre reste la personne de référence pour discuter en détails de « quand » il est préférable de commencer. Cela variera en fonction des besoins de votre bébé, de sa santé et de votre rythme de vie.

Par où commencer la diversification ?

Quand vous avez décidé de commencer, choisissez un légume, que vous donnez pur 2 à 3 jours d’affilés pendant le repas de midi. Cuisez-le idéalement à la vapeur, mixer-le et ajoutez un peu d’eau de cuisson pour avoir une texture très lisse. « Pas de légume en conserve à cause de leur haute teneur en sel qui n’est pas tolérée par leurs reins encore fragiles et immatures. » (P.deVoghel*)

Si vous ne voyez aucun symptôme d’allergie ou d’intolérance,vous pouvez passer au légume suivant. Les symptômes d’allergie peuvent se manifester par des petits boutons sur la bouche, les fesses ou par une mauvaise digestion, des crampes, etc… 

Après la cuisson, il est conseillé d’ajouter une cuillère à café d’huile de colza. Après 6 mois, essayez de varier sur différentes huiles contenant des Omega 3. Les huiles idéales sont par exemple de caméline, de lin, d’arachide, de noix, etc… Elles se conservent au frigo après ouverture. Attention aux enfants ayant un terrain allergique, demandez conseil à votre pédiatre. N’ajoutez pas de sel, de bouillon ou d’épices. Les aromates pourront être ajoutées un peu plus tard. Habituez d’abord votre bébé au goût du légume pur.

En douceur

On ne le dit pas assez, mais il faut avant tout donner envie à votre bébé de passer à autre chose que le lait. Il faut lui donner envie de goûter des choses nouvelles. Il se peut qu’il ne comprenne pas tout de suite ce que vous attendez de lui. « On commence petit à petit en douceur. Ce n’est pas grave si ce ne sont que quelques cuillères durant les premières semaines. On commence par les légumes. Les légumes racine avec leur goût sucré aident à l’acceptation des légumes (carotte, panais, betterave…). On passe ensuite au potimarron, au fenouil et finalement aux légumes feuille (chou, épinard, bette…). » (P.deVoghel*)

Les panades que vous préparez peuvent être conservées 24h au frigo ou congelées en petits portions pour plus tard.

Vous voilà partis pour quelques semaines de ce qu’on appelle la diversification, pendant lesquelles vous allez donc introduire un maximum de nouveaux légumes, un à la fois (si vous avez des antécédents familiaux d’allergie ou allergie au lait, demandez conseil à votre pédiatre).

L’étape suivante: les féculents et les fruits

Lorsqu’il mange bien ses légumes, vous pouvez introduire les féculents dans les proportions suivantes: 1/3 féculents 2/3 légumes ou ½ féculents ½ légumes pour les plus gourmands. Votre pédiatre, sur base de la courbe de votre bébé pourra vous orienter vers la proportion idéale.

Environ un mois après les légumes, vous pouvez procéder de la même manière avec les fruits pour le goûter. Cuits dans un 1er temps pour retirer un peu leur acidité, ensuite vous pourrez les donner crus, toujours mixés bien entendu.

Préparez les fruits juste avant de les servir car la Vitamine C s’oxyde très vite. Ne pas ajouter de sucre ou de biscuit. Si votre bébé est gourmand, préférez de la pâte d’amande, un avocat ou des châtaignes.

Et finalement les protéines animales

Vers 7 mois, vous pouvez ajouter 10 gr de viande/poisson/œuf par jour et passer au lait 2ème âge. À 1 an vous pourrez passer à 20gr de viande. Nous vous invitons à peser ce que représente 10gr, vous allez être surpris !

Voici un mini planning créé par Pauline qui peut vous aider :

  • 3x / semaine viande : poulet, dinde, bœuf, porc (éviter viandes grasses et salées)
  • 2x / semaine poisson : cabillaud, lotte, saumon, hareng, maquereau, sardine, truite,… restez vigilants aux terrains allergiques
  • 1x/ semaine œuf : ½ œuf cuit dur (blanc et jaune) restez vigilants aux terrains allergiques
  • 1x / semaine : jour « végétarien » sans viande poisson œufs

Vers 8 mois, votre bébé devrait avoir fait le tour des fruits et légumes les plus courants et devrait commencer à manger de plus grandes quantités (200à 300 gr). À compléter avec un biberon de lait si besoin. (si panade <200gr).

Et les allergies dans tout ça?

Il existerait une fenêtre d’introduction des aliments potentiellement allergisants avant les 11 mois, mais là-dessus aussi les professionnels de la santé changent régulièrement d’avis (certains disent avant 8 mois). Les allergènes principaux sont : les fruits à coques (amandes, noisettes, noix etc), le cèleri, les céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine), les œufs, le soja, le lait, la moutarde, les graines de sésame, le lupin, les poissons, les crustacés, et les mollusques.

La liste officielle se trouve ici https://www.health.belgium.be/fr/Node/22924

Maintenant amusez-vous, variez les textures, les goûts….

Lorsque votre bébé mange un peu de tout entre 9 et 12 mois, commencez à varier les textures. Pour passer à une texture moins lisse, vous pouvez écraser grossièrement la panade. Vers 13 mois, vous pouvez donner des tout petits morceaux. Chaque enfant est différent et va évoluer à son rythme, certains veulent des morceaux alors qu’ils n’ont pas encore de dents, d’autres refusent autre chose que la panade lisse. Nous vous conseillons de vous armer de patience et de beaucoup d’humour, parfois c’est explosif ! N’hésitez pas à laisser votre bébé prendre les aliments avec les doigts, laissez-le faire des expériences, ça fait partie de la découverte.

Pour finir, voici quelques conseils que peu de gens connaissent, merci Pauline !

🌱 LES BANANES

  • En période hivernale, si votre bébé a le nez encombré, évitez de lui donner de la banane 🍌 car elle peut créer un excès de mucosités et avoir un effet refroidissant.
  • Remplacez-la plutôt par de la châtaigne 🌰 (en purée sans sucres ajoutés, entières écrasées, en farine ou en brisures séchées à réhydrater), des haricots rouges azuki ou de l’avocat 🥑 (qui vient de pas trop loin) dans vos préparations.
  • Les potimarrons sont aussi une excellente alternative : délicieux en purée au goûter à la place des fruits qui se font rares en cette saison.

🌱 LES CHOUX

  • Les choux ont évidement leur place dans le programme de diversification des bébés même si certains craignent que cela cause des désagréments digestifs qu’on épargnerait bien à nos petits.
  • Pour limiter ces problèmes de gaz, ballonement et collique, il suffit de les BLANCHIR 4 à 5 min dans de l’eau frémissante avant de les cuire (vapeur ou continuer dans une nouvelle eau) pour éliminer une partie des fibres fermentescibles
  • Cela s’applique à toute la famille des CHOUX 🥬 (blanc, rouge, vert, pointu, frisé, chou-fleur, brocoli,…):
  • Les femmes enceinte ont aussi une sensibilité plus accrue aux fibres fermentescibles.
  • Pauline recommande même de garder cette habitude pour les enfants et les ados qui pourraient avoir une sensibilité digestive ou une flore de fermentation qui réagit au quart de tour 💥.

🌱 LES HERBES AROMATIQUES:

  • Basilic, persil, coriandre, estragon, ciboulette, aneth et encore bien d’autres, sont des BOMBES NUTRITIONNELLES bourrées de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et d’antioxydants qui aident à diminuer le stress oxydatif cellulaire.
  • On les consomme fraîches, ou surgelées. Bien nettoyées, elles n’ont pas besoin d’être cuites, afin de préserver leurs valeurs nutritionnelles.
  • Elles pourront être ajoutées au programme de diversification lorsque votre bébé sera déjà habitué au goût du légume pur.

🌱 LE SEL

  • Lorsque les parents commencent la diversification, ils trouvent souvent que les panades sont fades. N’oubliez pas que votre bébé part de zero, donc pour lui c’est déjà extraordinaire tous ces nouveaux goûts. Il est aussi fortement déconseillé d’ajouter du sel avant 3 ans afin de ne pas surcharger les reins encore immatures des jeunes enfants. Il serait dommage également de les habituer à cet exhausteur de goût dont le seuil de perception augmente avec l’exposition au palais.
  • Autrement dit : plus on en mange, moins on le goûte, ce qui amène à augmenter le dosage progressivement, jusqu’à des quantités qui augmentent significativement le risque de maladies cardiovasculaires à l’âge adulte. Une prévention santé et une éducation au goût qui commence dès le plus jeune âge donc.
  • Et pas de panique, le sodium naturellement présent dans les légumes suffit amplement à couvrir les besoins de nos chouchous en ce nutriment.

🌱 GRAINES GERMÉES :

  • Les graines germées peuvent tout à fait faire partie de la diversification alimentaire à partir de 8mois car sont très intéressante au niveau nutritionnel. Alles regorgent de fibres, de nombreuses substances antioxydantes protectrices et d’enzymes qui améliorent la digestion. Le processus de germination augmente en effet la quantité de vitamines, minéraux & oligo-éléments.
  • QUANTITÉ: 1 càc. pour les bébés dès 8 mois et 1 càs. pour les + grands (attention, on les donne ponctuellement au début de manière à ne pas irriter l’intestin).
  • 🍀 Les graines germées d’aromates*, de légumes* ou d’oléagineux* peuvent être données CRUES, ajoutées à la purée de bébé ou au repas du plus grand.
  • 🌾 Les graines de légumineuses* et de céréales* doivent être CUITES après germination (à la vapeur par exemple) pour assurer une meilleure digestibilité.

* GG d’aromates = fenugrec, persil, cumin, coriandre, luzerne, basilic,…
* GG de légumes = fenouil, brocoli, betterave, radis, navet, carotte, roquette,…
* GG d’oléagineux = sésame, lin, tournesol, graine de courge,…
* GG de légumineuses = lentilles, pois chiches, haricot mungo,…
* GG de céréales = blé, épeautre, orge, avoine,…